bootstrap html templates

Semaine nationale de prière

Rassemblez votre famille du 17 au 23 septembre et vivez une semaine intense et marquante avec Dieu et toutes les générations.

Réfléchir

Réfléchir

Chaque jour rassemblons la famille pour partager une pensée inspirée par un texte biblique. Alimentez vos journées par la Parole de Dieu.

Prier

Prier pour

Des sujets de prières quotidiens pour demander au Dieu de toutes les générations ce qui est nécessaire à votre famille aujourd'hui.

Remercier

Remercier pour

Dieu agit sans cesse pour le bien de votre famille. N'oubliez pas de lui dire tous les jours merci !

Agir

Agir

Vous êtes, vous qui priez, la personne la mieux placée pour agir en relevant chaque jour un défi nouveau. Votre famille en sera bénie.

LUNDI 

Le Dieu de la famille

Genèse 28/14 ; Actes 3/25

"Toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta postérité."

Réfléchir

La famille est un sujet sensible, et en parler peut provoquer des pincements au cœur et des larmes aux yeux, car malheureusement, pour certains, cela évoque blessures, déchirures, disputes, souffrance, maltraitance, divorce...

Pourtant, grande ou petite, la famille nous concerne tous, même si à l’heure actuelle son importance n’est plus tellement considérée. Dieu a voulu que ce soit en son sein que nous soyons élevés. Nous y avons reçu notre nom et notre prénom. La famille n’est pas le produit d’une réflexion humaine pour vivre en société, mais la création de Dieu. Nous pouvons donc affirmer que le Seigneur veut bénir notre famille et ainsi faire d’elle une source de bénédictions pour les autres.

Qu’aujourd'hui nous puissions fléchir les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille, afin que chaque membre de nos familles, du plus jeune au plus âgé, soit au bénéfice de la grâce de Dieu offerte en Jésus, et que chacun devienne un porteur de bénédiction (Éphésiens 3/14-15). Si vous et vos proches avez connu des difficultés ou des blessures de toutes sortes, vous pouvez compter sur Sa miséricorde et Sa compassion pour vivre un temps merveilleux de restauration. Notre Seigneur est "Miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité ; il conserve son amour jusqu’à mille générations." (Exode 34/6)

Dès aujourd’hui, laissez-le donc vous aider à bien vivre dans votre famille, toutes générations confondues.

Jean-Jacques LEPRINCE

Prier pour

  • La conversion de tous les membres de nos familles, toutes générations confondues
  • Le respect et la compréhension des différentes générations que composent nos familles
  • Le pardon et la réconciliation dans nos familles si nécessaire
  • La fête de l’évangile du 15 au 18 août 2019, grand rassemblement des familles de nos églises à Clermont-Ferrand (organisation, financement…)
  • La conférence D6 (association composée de différents partenaires CNEF, travaillant pour le bien des familles, des enfants et de l’inter- génération) du 31 mai au 1er juin 2019 à Pontault Combaul

Remercier pour

  • La conversion des enfants, des ados et des jeunes pendant les temps de vacances
  • Les familles de nos églises qui se lèvent pour servir ensemble
  • Les initiateurs et organisateurs de cette belle Fête de l’évangile 2019

Agir

En permettrant au maximum de familles de nos églises de venir à la Fête de l’évangile, temps fort pour les familles, en organisant des actions (ventes de gâteaux, repas etc.) permettant de faire une cagnotte pour aider au financement !

MARDI

Les parents solos: un défi pour l'église

Psaume 68/6

"Le père des orphelins, le défenseur des veuves, c’est Dieu dans sa demeure sainte."

Réfléchir

Jamais la famille n’a été autant déstabilisée et attaquée. Le taux de divorce est passé en un siècle de 5 % à 65%. Ces ruptures et divorces provoquent une augmentation importante des familles recomposées et monoparentales. Ces dernières représentent presque une famille sur cinq. Ces parents solos, majoritairement des femmes, affrontent seuls la gestion du foyer, l’éducation des enfants et ont besoin de notre aide. Ils sont un véritable défi pour nos églises.

La Bible atteste le soutien de Dieu envers les veuves et les orphelins (Deutéronome 10/17-18, Psaume 10/14 ; 68/5-6), et par principe d’imitation, nous encourage à faire de même (Deutéronome 24/17 et 19-21). Les prophètes, comme Ésaïe, exhortent en permanence : "Ce ne sont pas les sacrifices et les fêtes que je veux" (Ésaïe 1/11-15), mais "efforcez-vous de pratiquer le bien, d’agir avec droiture, assistez l’opprimé et défendez le droit de l’orphelin, plaidez la cause de la veuve" (Ésaïe 1/17 Semeur) !

Les veuves, les orphelins et les étrangers étaient souvent les personnes les plus fragilisées de la société. Quand une femme perdait son mari, elle perdait non seulement son moyen de subsistance, voire sa terre, mais aussi sa considération sociétale. Le désir de Dieu était de former une communauté où les besoins et manques affectifs pourraient être pris en charge. Ces femmes avaient besoin d’être soutenues, valorisées et leurs enfants entourés. Dieu a exactement le même plan pour son Église, aujourd’hui. 
Nous devons être, pour notre société, un modèle de solidarité et d’entraide, surtout en temps de crise, lorsque chacun se renferme sur lui-même.

David MASTRIFORTI

Prier pour

  • Que les familles monoparentales en situation de précarité (1/4 d'entre elles vivent avec moins de 1000€ par mois) soient secourus dans leur détresse financière.
  • Que le parent solo puisse trouver l'équilibre entre sa vie professionnelle, ecclesiale, affective, la gestion du foyer et de l'éducation de ses enfants.
  • Que les enseignements de la Parole dans l'église incitent les chrétiens à un accueil bienveillant et sans jugement de ces familles souvent en souffrance.
  • Que les communautés chrétiennes instaurent en leur sein, un réseau de soutien et d'accompagnement de ces familles pour qu'elles y trouvent consolation, restauration et encouragements.
  • Que des référents, des modèles, particulièrement masculin, permettent aux enfants de ces familles de se projeter et de se construire et d'éviter que la relation parent/enfant soit exclusive, voire fusionnelle.

Remercier pour

  • La fidélité de Dieu qui soutient au quotidien les parents solos qui se confient en lui.
  • L'encouragement apporté par l'église locale qui est la famille de Dieu.
  • Le don de la sagesse d'en-haut, ainsi que l'inspiration de l'Esprit permettant aux parents solos de gérer des situations complexes.

Agir

En faisant aujourd'hui du bien à une mère seule ou à un père seul. 
Par exemple, par une visite, une proposition de garde d'enfants...

MERCREDI

Les parents face aux conflits familiaux

Genèse 37/4

"Ses frères virent que leur père l’aimait plus qu’eux tous, et ils le prirent en haine. Ils ne pouvaient lui parler avec amitié."

Réfléchir

Nous connaissons l’histoire de Jacob qui préfère Joseph à ses autres fils, parce qu’il l’a eu dans sa vieillesse. Pour lui montrer son amour, il lui confectionne une tunique de plusieurs couleurs ; mais le favoritisme de Jacob à l’égard de Joseph suscite la jalousie et la haine des autres frères qui n’arrivent plus à lui parler correctement.

À l’origine de cette mauvaise relation, de mauvais propos (37/2) puis leur colportage, ensuite la manifestation d’une préférence provoquant de la jalousie, puis de la haine et pour finir, le désir de tuer (37/20). Quelle spirale terrible ! Et pourtant, cela a commencé par un rien, par une maladresse involontaire.

Il n’est pas facile d’être impartial. Même si nous faisons tout notre possible pour traiter nos enfants équitablement, nous avons parfois plus d’affinités avec l’un qu’avec l’autre, ou nous avons tendance à gâter davantage les "petits derniers". Toutefois, l’histoire de Joseph "le chouchou", a de quoi nous faire réfléchir : Jacob et Joseph en souffrirent terriblement par la suite.

Jésus nous enseigne que "Si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne peut subsister" (Marc 3/25). Alors, avant que la jalousie se transforme en haine et fasse des ravages dans notre famille, Dieu nous invite solennellement à exercer le "ministère de la réconciliation" auprès des nôtres, et à avoir par sa grâce agissante dans notre cœur, "la parole de la réconciliation" (2 Corinthiens 5/18-19). Il veut nous aider à manifester notre amour à chacun de nos enfants, sans favoritisme, même lorsque l’un d’eux se montre rebelle.

Jean-Jacques LEPRINCE

Prier pour

  • Que la pratique du pardon soit authentiquement vécue dans notre propre famille
  • Que Dieu nous aide à ne pas faire de favoritisme
  • Que nous soyons sensibles aux besoins de chacun. L’un a peut-être besoin de paroles valorisantes, l’autre a peut-être besoin d’un câlin
  • Que nous soyons patients, lents à la colère et prompt à écouter comme dit les Écritures
  • Que nous soyons des ouvriers de paix

Remercier pour

  • Le grand pardon divin qui nous est accordé en Jésus-Christ et pour son amour sans favoritisme
  • Les belles réconciliations que nos familles ont pu vivre
  • Les bons sentiments que l'ESprit met dans le coeur de chaque membre de notre famille

Agir

Une attitude de notre part, une parole ou même un quiproquo nécessite-t-il une démarche de notre part ? Alors, n’hésitons pas ! Allons voir notre enfant et demandons-lui pardon. Nous serons surpris du résultat. Le pardon libère, chasse l’amertume et rétabli les relations brisées.

JEUDI

La couronne des grands-parents

Proverbe 16/31

"Les cheveux blancs sont une couronne d'honneur ; c'est dans le chemin de la justice qu'on la trouve."

Réfléchir

Notre Dieu aime toutes les générations et attribue aux grands-parents un rôle tout particulier. Il n'est pas seulement question de leur apporter honneur, soutien, respect ; mais il est aussi question de leur donner une place des plus importantes : ils sont un patrimoine en ce qui concerne nos mémoires, et leurs expériences sont de précieux conseils pour les plus jeunes.

Dieu a voulu une harmonie entre tous les âges pour le bonheur de chacun ; les familles qui ont su réaliser cela, particulièrement celles dont les membres appartiennent à Jésus-Christ, sont certainement les plus heureuses. On peut alors comprendre que les petits-enfants de ces familles soient une couronne pour leurs grands-parents, comme le dit la Bible : "Les enfants des enfants sont la couronne des vieillards" (Proverbes 17/6). Qui n’a jamais vu briller les yeux des grands-parents lorsqu’on leur parle de leurs petits-enfants ? Ils n'en oublient jamais le nombre!

Un aïeul, par son vécu, ses choix, sa marche dans le chemin de la justice, le modèle qu'il est et qu'il montre, est une référence. Il est une colonne pour sa famille et sur sa tête repose une couronne d’honneur. Il désire transmettre cet héritage aux plus jeunes de ses descendants. Il a tellement à leur apporter et à leur apprendre au travers de ses expériences !

"Rappelle à ton souvenir les anciens jours, passe en revue les années, génération par génération, interroge ton père, et il te l'apprendra, tes vieillards, et ils te le diront" (Deutéronome 32/7). Notre identité est marquée par notre histoire et par celle que nos grands-parents ont vécue. Prenons du temps, lorsque c'est possible, pour les écouter 

Ichem GARZIZ

Prier pour

  • Apprendre à recevoir ce que mes grands-parents et parents me transmettent
  • Nous souvenir des bonnes valeurs que nos parents nous ont transmis pour l'enseigner à nos enfants
  • Apprendre à aimer nos parents et grands-parents tels qu'ils sont et non tels que nous voudrions qu'ils soient.
  • Que les grands-parents prennent leur place dans le témoignage à rendre à leurs petits-enfants

Remercier pour

  • Tout ce que mes parents et grands parents m'ont apporté (foi, amour, valeurs, témoignage,...)
  • Les grands-parents de cœur que j'ai dans l'église
  • La richesse de l'héritage spirituel apporté par les aînés dans l'église

Agir

  • Pour les grands-parents: à l'occasion de la prochaine visite de mes petits-enfants, je rassemble dès à présent mes souvenirs pour leur témoigner de ce que Dieu a fait dans ma vie par le passé.
  • Pour les petits -enfants: je téléphone aujourd'hui à mes grands-parents, leur indiquant mon désir d'aller les voir prochainement.

VENDREDI

Les turbulences de l'adolescence

Psaume 142/12

"Nos fils sont comme des plantes qui croissent dans leur jeunesse, nos filles comme les colonnes sculptées qui font l’ornement des palais."

Réfléchir

Votre famille traverse peut-être actuellement des turbulences, car l'un de vos enfants est devenu adolescent, et rien n'est plus comme avant. Pour lui, c’est un éveil brutal, un véritable coup de tonnerre dans le ciel serein de son enfance ; mais c'est aussi une période mouvementée pour chaque membre de la maison : les relations sont bouleversées et les rapports sont à rétablir.

L’enfant qui entre dans l’adolescence désire voler de ses propres ailes ; il en a assez d’être assis entre deux chaises : il ne peut jouir ni des privilèges des adultes, ni des avantages des enfants. C’est un temps difficile pour lui, et vous avez, en tant que parent, un rôle important à jouer. Il a besoin de savoir que vous n’êtes pas indifférent, que vous l’aimez tel qu’il est, tel que Dieu l’a créé. Il est nécessaire qu’il se sente accepté, dans l’état où il se trouve, en cette période difficile qu’il traverse.

Ce temps de turbulences pendant lequel votre adolescent est à la recherche de son identité, nécessite de votre part un effort supplémentaire de compréhension. Ce sera une période réussie si, tout au long de son enfance, vous avez bâti avec lui, au travers de temps de qualité vécus ensemble, une véritable et solide relation qui l’aidera à accepter vos recommandations actuelles.

Pour grandir harmonieusement, l’arbre dont parle le psaume 144, a eu besoin d’un tuteur dès sa sortie de terre, et les colonnes, pour être belles, ont été sculptées avec un burin. 
On ne dira jamais assez que l’adolescence se prépare dès la plus tendre enfance, par une instruction selon le Seigneur, accompagnée de la prière.

Jean-Jacques LEPRINCE

Prier pour

  • Avoir du discernement et non du jugement concernant les adolescent
  • Être à l'écoute de leur véritables besoins
  • Qu'ils soient gardés des influences négatives dans leur désir d'autonomie
  • Qu'ils trouvent leur identité dans la liberté qui est en Jésus-Christ

Remercier pour

  • Les possibilités que le Seigneur a donné aux adolescents pour le servir
  • Ceux qui tiennent ferme en face des divers courants néfastes pour eux
  • Pour les rassemblements ADN qui sont une bénédiction pour les adolescents de nos églises.

Agir

Et si nous, pères, invitions notre fils adolescent pour un repas entre hommes ! Et si nous, mères nous partagions un temps spécial avec notre fille adolescente

SAMEDI

La prière efficace d'un oncle

Genèse 18/23

"Abraham s’approcha et dit : Feras-tu aussi périr le juste avec le méchant ?"

Réfléchir

Avez-vous remarqué que la première prière d’intercession rapportée dans la Bible est celle d’un oncle en faveur de son neveu ? Apprenant de Dieu le jugement imminent sur Sodome et Gomorrhe, Abraham continue de se tenir dans la "présence de l’Éternel", conscient de la gravité de la situation et soucieux du sort de Lot. Il avait compris que toute prière d’intercession doit être vécue dans une communion intime avec Dieu.

On le voit s’approcher de l’Éternel pour commencer à intercéder en faveur de son neveu. Il s’adresse à Lui avec détermination, mais aussi simplicité de cœur : "Faire mourir le juste avec le méchant, en sorte qu’il en soit du juste comme du méchant, loin de toi cette manière d’agir !" Quelle audace ! Quelle hardiesse ! Mais Dieu voit surtout chez Abraham la valeur qu’il porte à l’âme de son neveu et à celle de sa famille. Après l’audace, c’est l’humilité qui émane de sa prière : il déclare n’être que poussière (v.27). Puis il use de persévérance dans son intercession, et sa prière en faveur de Lot finit par être exaucée : "Lorsque Dieu détruisit les villes de la plaine, il se souvint d’Abraham et il fit échapper Lot du milieu du désastre." (Genèse 19/29)

Lot a été sauvé grâce à l’intercession persévérante de son oncle ! Ce récit et bien d’autres passages bibliques nous invitent à prier avec foi et persévérance pour celles et ceux qui vivent dans la détresse et tout particulièrement notre famille. Si Abraham n’avait pas prié, Lot n’aurait pas été sauvé ! Si la prière d’un oncle en faveur de son neveu a été efficace, à combien plus forte raison le sera également celle d’un papa ou d’une maman pour son enfant.

Jean-Jacques LEPRINCE

Prier pour

  • Nos enfants qui subissent une pression terrible à l'école, au collège, au lycée, etc.
  • Que leur foi ne défaille point. Que nous puissions leur dire : « J’ai prié pour toi. » (Luc 22/32)
  • Le retour de l’enfant prodigue
  • Que Dieu nous aide dans notre rôle de parents, grands-parents afin d’être de bons exemples et de bons transmetteurs de la foi

Remercier pour

  • , Notre Dieu qui entend la voix des larmes des parents et accueille leurs prières (Ps. 6/9-10)
  • L’efficacité de la prière de la maman, du papa qui se tient fidèlement devant le Seigneur en faveur de son enfant
  • Pour nos enfants qui marchent avec le Seigneur

Agir

Dieu te cherche, il aimerait te trouver élevant un mur de prière en faveur de ta famille, de ton enfant (Éz. 22/30). Va-t-il te trouver ?

DIMANCHE

Vivre l'église en famille

Joël 2/16

"Formez une sainte réunion ! Assemblez les vieillards, assemblez les enfants, même les nourrissons à la mamelle !"

Réfléchir

La croissance de nos églises implique souvent une structuration. Un de ses effets visibles est que, de plus en plus, on sépare les classes d’âges. Cela est compréhensible et ne doit pas être supprimé, car chaque génération a des besoins et des attentes différentes. Cependant, veillons à ce que nos enfants ne soient pas relégués dans une pièce, dans l’unique but de permettre aux adultes d’être tranquilles durant le culte, car la Bible enseigne qu’il est possible de vivre la communion et la vie de l’église avec eux !

Dans l’Ancien Testament, nous voyons que toutes les générations sont ensemble dans les rassemblements à caractère spirituel (Psaumes 148/12-13, Joël 2/15-16). Dans le Nouveau, nous voyons que lorsque Jésus réunissait les foules, les enfants étaient là. Lors de la multiplication des pains, c’est un enfant, présent à la réunion, qui donne ses cinq pains et ses deux poissons. Il est dit aussi que la foule était composée de cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants ! On sait que des enfants ont même été repoussés par les disciples, c’est donc qu’ils étaient présents dans les rassemblements autour de Jésus !

Une fois que Jésus est remonté au ciel, les enfants sont toujours là ! "Mais, quand ces jours furent écoulés, nous sommes partis et, accompagnés de tous avec leurs femmes et leurs enfants, nous sommes allés jusqu’en dehors de la ville. Nous nous sommes mis à genoux sur le rivage, pour prier" (Actes 21/5). Ce fut certainement un moment extraordinaire que ces familles vécurent ce jour-là, avec leurs enfants, autour de Paul ! 
Alors ne privons pas nos enfants de vivre en famille des moments bénis !

Luc GOILLOT

Prier pour

  • Apprendre à toujours donner envie à nos enfants de connaitre Dieu et d'aller à l'église
  • Que notre assemblée soit l'église de toutes les familles, et de toutes les générations
  • Le salut de tous les enfants de notre assemblée
  • Que nos cultes soient accessibles à l'enfant
  • Les animateurs du G.I.B(groupe d'instruction biblique) de l'église: zèle, persévérance, joie,... dans le service !

Remercier pour

  • Les différentes générations représentées au sein de l'église locale
  • le G.I.B, pour le club de quartier, SiTLibre,... dans ma ville
  • Le privilège d'avoir une assemblée et de pouvoir y aller librement !

Agir

Ce midi au retour du culte, discutez avec votre enfant de son culte: Mono, chants, leçon, prière, jeux, et de ce qu'il en a retenu

© Copyright 2018 Association DEF - Tout droit réservé